Navigation

_MG_9581_smallNée à Nevers en 1964, mes 2 familles sont nivernaises. Issue d’un milieu ouvrier / artisan modeste, mon grand père paternel, couvreur zingueur, était fier d’avoir refait la toiture de la tour Goguin.
Mon père réparait les motos et vélos quai de Mantoue ! Ironie du sort Nevers à Venir s’y est installé.
Ma mère « a fait des ménages toute sa vie ».
Nous habitions le quartier place Chaméane ; alors très commerçant et dynamique. J’ai passé ma petite enfance à la grande pâture car à l’époque aller habiter dans un logement HLM était un progrès social.

Enfant et adolescente j’ai donc tout investi sur l’école. J’ai pu découvrir des tas de choses en fréquentant la bibliothèque, en partant en vacances avec les parents de mes amies, en allant au centre social du Banlay à l’époque.

A 10 ans révélation, pour 5 francs par an, j’ai pu faire de la danse à « l’école municipale des sports ». J’étais très douée mais déception à 18 ans car comment financer l’école de danse pour devenir prof ?

4 % d’enfants d’ouvriers faisaient des études supérieures et c’est toujours le cas !

Je suis partie en fac à Dijon où j’ai réussi le concours et obtenu le diplôme d’assistante sociale. Bien sûr je voulais changer le monde !
J’ai un parcours professionnel de 27 ans maintenant, sur les quartiers Bord de Loire, Courlis à mes débuts.

Puis j’ai travaillé dans les domaines de l’adoption, du suivi des enfants placés, de l’accompagnement des femmes enceintes en difficultés ,10 ans au « planning familial  » auprès de jeunes.

Actuellement dans la petite enfance, je travaille sur tout le département pour favoriser le développement des crèches, des RAM, des centres de loisirs. J’ai développé l’accueil des enfants en situation de handicap, la professionnalisation des assistantes maternelles…
Je suis rigoureuse sur le respect des lois, la bientraitance des enfants et des personnes, très créative quand il s’agit d’inventer des solutions sociales, réputée pour savoir travailler en réseau et coordonner et fédérer les acteurs

J’ai repris des études cette année en ingénierie sociale, grand mot qui veut dire travailler à transformer les choses dans ce domaine en faisant participer les usagers des services et les habitants.

Je vis avec le 1er éducateur de rue de Nevers, depuis 26 ans. Il « retraîne »de nouveau sur les quartiers pour les tracts et rencontre ceux qui l’ont connu par le passé.

Nous avons 2 enfants 21 ans et 14 ans, nous avons aussi « escorté » en tant que famille d’accueil une autre enfant pendant 17 ans et elle est rayonnante !

Actuellement par mon engagement à Nevers Avenir,je redécouvre Nevers…Nous commencions à nous en éloigner.

J’ai rencontré des gens motivés, sincères, prêts à s’engager. Je suis épatée de ce que nous avons pu déjà construire ensemble, de ce laboratoire d’idées, du respect entre nous, de notre envie de changer Nevers.

Si cela a été possible pour nous alors pourquoi pas à plus grande échelle avec vous ! Il suffit juste de taper 1 dans l’isoloir !

Et si je ne danse plus guère, on verra quand il y aura des ginguettes au bord de la Loire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *