Navigation

Foire aux Questions

  • Logo Neversàvenir 1L RVB

    Pourquoi Nevers à Venir ?

    On voudrait faire croire que seul un parti politique est en capacité de gagner une élection municipale. Nous pensons autrement, car :

    • Aucune vérité électorale n’est gravée dans le marbre
    • Beaucoup de communes sont dirigées par des rassemblements de citoyens
    • Beaucoup de listes sans étiquettes se constituent pour 2014
    • Dans la Nièvre, des maires socialistes se représentent sans investiture et sans étiquette
    • Le seul avantage des partis, c’est le financement plus facile de la campagne
    • Le handicap des partis aujourd’hui : leur incapacité à dépasser les idéologies et les querelles partisanes

    Pourquoi ne pas faire confiance aux partis ?

    • Les élus, membres des partis, sont ligotés dans leurs actions, leur appartenance peut faire passer l’intérêt électoral avant l’intérêt général
    • Discours démagogiques, petits arrangements entre soi, luttes de pouvoir, alliances d’intérêt et distributions de postes à l’avance : on est en droit de penser que, seule, la victoire électorale intéresse les partis
    • Nous voulons nous extraire d’un univers politique confisqué par les partis, d’un univers où même le vocabulaire fleure bon l’Ancien Régime, celui des « fiefs », des « vassaux », au mieux « seigneurs » au pire « roitelets » locaux, celui des « fédérations » qui ont du poids ou non, celui où les « dauphins » succèdent aux « rois » comme si les neversois n’avaient pas (plus ?) leur mot à dire…
    • Nevers a besoin d’une gestion d’union pour faire avancer les choses parce qu’il y a un état d’urgence : notre liste sera composée de femmes et d’hommes de gauche, du centre, de droite qui ne veulent qu’une chose : travailler ensemble pour Nevers

    Une liste de plus, à quoi cela sert-il ?

    • A donner le choix en proposant une alternative
    • Nous relevons le défi de faire voter ceux qui ne votent plus, de redonner goût à la vraie politique à ceux qui votent blanc, de faire adhérer à un projet les citoyens et pas des militants…
    • Nous osons parler d’intérêt général pour sortir notre ville d’une ankylose idéologique stérile, pour replacer le citoyen au cœur des décisions.

    Une liste de plus c’est risquer de faire battre la gauche et faire passer la droite, non ?

    • Il s’agit avant tout de faire gagner Nevers
    • Il ne faut pas confondre le PS avec « la gauche », ni l’UMP avec « la droite »
    • On peut avoir des valeurs et se désolidariser d’un parti qui n’est pas propriétaire des idées et des votes
    • A Nevers à Venir, il y a la gauche, le centre et la droite, les partis ne peuvent pas préempter une élection ; la démocratie c’est avoir le choix et choisir

    La liste de Denis Thuriot est un sous marin du parti socialiste et il se dit qu’au second tour il y aurait une alliance…

    • Vu le contexte et les sondages, ce serait une tactique bien hasardeuse pour le PS, même les Verts ont vu le danger d’un éparpillement des voix
    • Comment imaginer que les électeurs de Nevers à Venir pourraient au second tour accepter un changement de cap ?
    • Penser cela, c’est retirer tout sens moral et citoyen à ceux qui s’engagent avec Nevers à Venir
    • Denis Thuriot a quitté le PS avec lequel il n’était plus en phase
    • Notre liste citoyenne d’intérêt municipal n’est pas un camouflage : nous ne sommes ni sous-mariniers, ni figurants…

    En dehors des partis, c’est la place des amateurs…

    • La politique n’est pas un métier, c’est une volonté pour les autres
    • Nous ne sommes pas des « professionnels » de la politique, mais des femmes et hommes d’expérience et d’idées. Des voix différentes et diverses pour ouvrir des voies nouvelles…
    • Parce que nous n’avons aucun tabou et que nous tiendrons un langage de vérité contre ceux qui fabriquent de l’abstention, sans demander la permission à qui que ce soit, à aucun état-major de parti, pour avancer des arguments, défendre des idées.

    « Ni droite, ni gauche », cela fait le jeu du FN

    Notre positionnement n’est pas « ni droite, ni gauche » mais sans étiquette de parti, en toute liberté et en toute indépendance. Comme dit précédemment, il est de gauche, du centre et de droite.

    • Ce qui fait le jeu du FN, c’est le vote FN. Rien n’empêche personne de voter comme il l’entend.
    • Que notre liste existe n’encourage pas le vote FN mais propose un choix supplémentaire à ceux qui, justement, rejettent les autres partis.
    • Le FN est fort parce que les autres partis sont faibles : c’est pourquoi nous présenter pour changer les choses et répondre concrètement aux attentes des Neversois, c’est au contraire faire barrage au FN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *